NOTRE OFFRE
Rechercher un rapport
Rechercher un rapport à l'aide de son code
0
Mon panier
0 Article(s)
0,00 €
Me connecter
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous dès maintenant.
NOTRE OFFRE
Rechercher un rapport
Rechercher un rapport à l'aide de son code
0
Mon panier
0 Article(s)
0,00 €
Me connecter
Pas encore de compte ? Inscrivez-vous dès maintenant.

Marché de l'occasion : bilan du 1er semestre 2018

Déjà un premier semestre écoulé pour cette année 2018, l’occasion de faire un point sur le marché automobile d’occasion.

Pour rappel, nous avions fait le bilan 2017 de ce marché qui affichait une légère hausse de 0,7% par rapport à 2016 avec près de 5,7 millions de véhicules vendus.

Qu’en est-t-il à mi-chemin de cette année 2018 ?

 

Des chiffres mitigés, le diesel en ligne de mire.

Un premier semestre assez contrasté, le diesel n’a pas la côte et cela se ressent dans les chiffres avec une baisse des transactions de -3,5% au global, -5,4% pour les motorisations diesel seules. Un recul constant depuis novembre 2017, principalement attribué au diesel, même si les problèmes d’immatriculation SIV en préfecture n’arrangent pas beaucoup les choses.

Une baisse substantielle qui confirme également une tendance à la hausse sur les segments de véhicules plus jeunes, et qui laisse entrevoir un déclin du marché en général sur toute l’année. En cause, l’augmentation des interdictions de circulation portée par un nouveau contrôle technique plus sévère, ainsi que l’augmentation des taxes.

 

La vente entre particuliers en bonne forme.

61% des véhicules d’occasion sont aujourd’hui vendus entre particuliers, et ce principalement lorsque ces véhicules atteignent le palier fatidique des 5 ans. Une donnée qui augmente avec l’âge du véhicule pour atteindre plus de 9 véhicules sur 10 de plus de 20 ans vendus entre particuliers.

Sans surprise, c’est un marché réservé surtout aux jeunes et premiers acheteurs, pour une raison simple : le budget. En effet il est plus aisé de trouver une voiture correspondante à nos critères de prix chez le particulier, qui ne propose que rarement les avantages que l’on peut retrouver chez les professionnels. En tête de liste, la garantie, qui joue beaucoup dans le choix de faire appel à un professionnel, tenu de garantir au minimum 3 mois à l’achat. D’où une offre principalement composée de véhicules de moins de 5 ans, avec des garanties qui s’allongent plus le véhicule est récent.

Une sécurité supplémentaire et cruciale donc quand on connaît le malheureux lot d’arnaques présent sur les sites d’annonces.

PARTAGER
ARTICLES SIMILAIRES
Infos

Marché mondial de l’automobile : palmarès et bilan du 1er semestre 2018

24/07/2018
Lire plus
Infos

Climatisation : les prix risquent d'exploser

17/07/2018
Lire plus
CATÉGORIES

Ce site utilise des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur. En utilisant notre site internet, vous consentez à l'utilisation de ces cookies en accord avec notre Politique de Cookies. 

OK